GUERRE 14/18 et les Français d'Algérie - I H. Martin Berthet

Publié le par Cercle Algérianiste d'Aix en Provence

A l’occasion de la commémoration du Centenaire de la Grande Guerre, le Cercle Algérianiste d’Aix avait recueilli de nombreux témoignages adressés par des Français d’Algérie sur la participation de leurs aïeux à cette guerre.
Ces témoignages qui mêlent à la fois l’importance de la mobilisation de l’Algérie, la diversité des origines sociales des combattants et le grand nombre d’orphelins laissés par la guerre devraient être lus par le jeune Président de la République Française. 

 

 

« C’est aujourd’hui dimanche. André part sur le Timgad, il est six heures du matin. La mer est superbe, nos braves zouaves partent pour défendre la France. Ils sont environ trois mille. Ils ont tous le cœur joyeux, ils chantent la Marseillaise sur le bateau. Dieu fasse qu’ils reviennent victorieux. Maman ». Carte adressée à ses enfants par Marie T., épouse S., Oran, le 6 août 1914.

 

■ « Prière, prévenir avec ménagement Mr Pansard (que son fils), Louis (est) mort au champ d’honneur à la Redoute Bouchet, Gallipoli, Turquie, le 5 juin 1915».  Louis, né à Legrand, allait fêter ses 20 ans. Médaille militaire - Croix de guerre/étoile de bronze. MPF

 

«Excellent soldat d’un courage et d’un sang-froid remarquables glorieusement tombé au champ d’honneur le 23 septembre 1915 en participant à l’attaque d’une très forte position ennemie âprement défendue». Daniel Bossa, né à Alger, mort à Ville sur Tourbe (Marne) à l’âge de 25 ans. Médaille militaire - Croix de guerre/étoile d’argent. MPF.

 

■ « Henri Balène, d’Oran, brigadier fonctionnaire fourrier au 76ème régiment d’artillerie. Citation collective – Félicitations pour actions décembre 1915 et 10 février 1917.

 

■ «Jérôme Di Maïo, natif d’Alger, né en 1892 – Rappelé en 1914 après 6 années de  service militaire. Bataille des Dardanelles ; son cuirassé a été coulé ; des marins de navires alliés l’ont secouru».

 

■« Marcel Balagna, né le 30 octobre 1897 à Blida. Croix de guerre avec étoile de bronze. « Excellent soldat dévoué et courageux. Son avion descendu par l’ennemi au cours d’une mission de guerre effectuée le 23 septembre 1918 en Macédoine où il a été blessé ».
 

■« Louis Ange Puccinelli de la classe 1910,  d’Alger. Engagé volontaire en septembre 1914. Blessé à Eparges en 1915. A nouveau blessé au Maroc en novembre 1918. Croix de guerre avec étoile d’argent». 

 

 ■« Jean Picot du 4ème Régiment de zouaves, décédé dans l’ambulance 5/59 qui le transporte à Compiègne, le 10 juin 1918. Il faut en informer Mme Picot, à Ténès ». MPF.

 

■« Floréal Dupasquier, né à Oran le 6 août 1889. Caporal fourrier au 8ème régiment de Zouaves, chargé de l’approvisionnement. Bataille de la Marne puis bataille d’Artois entre le 9 et le 11 mai 1915. Côte 140 à l’Ouest de Douai. Est déclaré mort le 11 mai. Ses restes sont retrouvés en 1922 et transférés à Notre-Dame de Lorette. MPF

 

■« Puissent ces reliques atténuer votre peine ; elles sont le symbole de la gloire et de l’héroïsme. Conservez-les soigneusement, Madame, en souvenir de celui qui par sa bravoure et son courage est tombé au champ d’honneur pour le triomphe de nos armées et la victoire finale ». Joseph Milla, né à El Biar, décédé le 6 octobre 1916 à l’âge de 29 ans, au Ravin du Petit Bois, Somme. Croix de guerre. MPF 

 

■ « Anglade Augustin, de Guyotville, sergent au 40è régiment d’infanterie, abandonné pendant trois jours sur le champ de bataille, il a dû à son extrême faiblesse, qui lui valait de fréquents évanouissements, de n’avoir pas été massacré comme tant d’autres blessés l’ont été à ses côtés. Fait prisonnier le 20 août 1914 au camp de Grafenwörh, en Bavière."

 

« Trois des cinq garçons de la famille Gomès de Bel-Abbès sont Morts pour la France. Joseph, mort en octobre 1914 à Bailly dans l’Oise.  Raphaël, mort en août 1914 en captivité en Allemagne. Emile en juillet 1915 à Seddul Bahr, dans les Dardanelles à la suite de ses blessures.  Un quatrième garçon a été gazé." . MPF

 

Ceci est extrait d'une conférence tenue à Aix le 8 novembre 2014 par Hélène Martin Berthet et de son article publié dans la Revue Algérianiste n° 149 et 150

10 ans après l'Armistice le Monument aux Morts d'Alger est inauguré le 11 novembre - Echo d'Alger Gallica/bnf

10 ans après l'Armistice le Monument aux Morts d'Alger est inauguré le 11 novembre - Echo d'Alger Gallica/bnf

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
chers amis,
Avez-vous contacté J-P Pernaut.? Sur LCI il a réalisé ce jour une très belle émission sur la mémoire des combattants de 14-18. Bien sur pas un mot sur les Français d'AFN mais cela vaut peut-être le coup de lui proposer nos témoignages. Je lui ai écrit deux fois ces temps-ci sur le même sujet.
amitiés
CC
Répondre
C
Réponse un peu tardive de ma part. Je vous remercie, cher ami, de votre information. Je soumets votre suggestion à Evelyne et bureau. Bien à vous. Hélène Martin Berthet