PUTSCH d'AVRIL 1961 : Non, je ne regrette rien

Publié le par Cercle Algérianiste d'Aix en Provence

 

 

Extrait tiré de l'ouvrage de Pierre Sergent "Je ne regrette rien". Ed Fayard.

Le putsch avait échoué…. Pourtant on ne pouvait rêver opération plus brillante. Sans bruit, sans violence. A tel point que les civils endormis ignoraient les évènements de la nuit. Il fallut le discours de Challe sur les ondes de France V pour qu’ils réalisent ce qui s’était passé. Alors éclata leur joie. L’espoir renaissait.

Ce ne fut qu’un feu de paille… Le 22 avril était un samedi. Le mardi 25 avril, tout serait terminé.

De Gaulle stigmatisait « le quarteron » des généraux, ordonnait brutalement : « La mission générale des forces armées consiste d’abord à arrêter l’insurrection, puis à la briser, enfin à la liquider par tous les moyens voulus, y compris l’emploi des armes ».

Le 27 avril, le 1er R.E.P. quittera Zeralda… Ce ne fut pas, au moment du départ, une minute de silence mais une heure et demie.  Un drôle de silence, entrecoupé d’explosions et rompu de chansons, sur le fond sonore des GMC démarrant et roulant… Un drôle de silence, un convoi funèbre et guerrier. Avant de partir les légionnaires avaient fait sauter le magasin d’équipements et le dépôt de munitions. L’air frais de la mer et des pinèdes se mélangeait d’odeurs de soufre, et le ciel se voilait de noir. Les chansons ? Cet air de Piaf : « Non rien de rien/non je ne regrette rien/ Ni le bien qu’on m’a fait, ni le mal… »…

Tout Zéralda était là. Les habitants faisaient la haie, avec ce sens du tragique qu’ont naturellement les peuples du soleil, dans l’illustration de leurs deuils. Les hommes avaient les poings serrés, les visages graves. Les femmes…pleuraient…. Et elles jetaient des brassées de fleurs sous les roues des camions. Le convoi du 1er R.E.P roulait sur un tapis de roses et de lilas, de pensées. Voie triomphale et triste. A 19 heures tout était terminé. Le dernier camion, la dernière chanson s’évanouissaient dans le lointain … Et le camp fut désert.

Pierre Sergent

 

 

 

 

Départ du 1er REP de Zéralda Avril 1961

 

Publié dans POINT DE VUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :