GUERRE 14/18 - A propos de nos Monuments aux Morts

Publié le par Cercle Algérianiste d'Aix en Provence

La Grande Guerre s’est inscrite dans la mémoire de l’Algérie alors Française.
Entre 1920 et 1925 s’érigèrent dans toutes les communes d’Algérie des Monuments aux Morts, quelquefois l’œuvre de grands artistes comme les sculpteurs Landowski à Alger ou Pommier à Oran.
Les corps des soldats d'AFN tombés au champ d’honneur en Métropole furent rarement rapatriés sur leur sol natal. Il ne resta plus aux familles que ces précieux Monuments pour se recueillir.
Mais l’indépendance de l’Algérie de 1962 fut une nouvelle meurtrissure pour les Français d’Algérie qui durent abandonner leurs lieux de mémoire.
Ces lieux d'hommage furent le plus souvent sauvagement détruits. Quelques-uns furent sauvés grâce à de courageuses initiatives.
Le diapo qui suit rappelle quelques-uns de ces lieux de mémoire à jamais effacés. 

 

Publié dans POINT DE VUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :