PREMIER NOËL EN METROPOLE APRES L'EXODE, par GISELE

Publié le par Cercle Algérianiste d'Aix en Provence

 

Plusieurs de nos amis nous ont adressé le récit de leur dernier Noël en Algérie française, ou le premier Noël en métropole après l'exode. Nous les en remercions. Il y a toujours beaucoup d'émotion dans ces récits.
Après celui de Marie-Lou, de Cécile, d'Alain, de Louise, d'Hélène, voici celui que nous ont adressé Gisèle et Robert.


C'est en juin 1962 que nous avons atterri à Marseille venant d'Alger.

Nous avons trouvé un logement dans une ferme d'un petit village de Provence.

L'hiver 1962 est arrivé, neige, verglas, les oliviers gelés, une cuisinière à charbon au rez-de-chaussée, de la glace à l'intérieur même des vitres, 0° dans la cuisine le matin au petit déjeuner.

Notre fils de 6 mois était couvert comme au Pôle nord, bouillotte dans le landau, gants, bonnet, etc. Ma grand-mère était collée à la cuisinière, n'ayant jamais subi une telle température ; elle maudissait tous ses grands dieux.

Quand enfin nous avons pu récupérer nos meubles, le conteneur

avait été plongé dans le port en signe de Bienvenue !!

A l'ouverture du conteneur, c'est l'horreur : tout moisi, le linge en lambeaux.

Nous avons campé pendant 2 mois avec des cartons et quelques meubles prêtés par des amis pieds-noirs.

Ce fut notre premier Noël en France.

 

Gisèle et Robert

Publié dans TEMOIGNAGES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :