LES MAIRIES dans l'Algérie française (La Postale de Louise)

Publié le par Cercle Algérianiste d'Aix en Provence

 

LA POSTALE DE LOUISE

Au moment de la Conquête, le territoire conquis est principalement encadré par l'autorité militaire française. Avec la progression du peuplement civil européen, les formes communales se développent avec, à partir de 1847, les communes de plein exercice.
La commune, institution locale autonome, est alors administrée par le maire et son conseil municipal. 
Il lui faut donc trouver un lieu où s'installer et installer ses services.
C'est au cours du Second Empire, mais surtout sous les débuts de la Troisième République que vont s'ériger les édifices municipaux (Bône, 1884 ;  Oran, 1886 ; Sidi Bel Abbès, 1887, etc...)  
Ils vont beaucoup emprunter aux modèles architecturaux de la Métropole, souvent caractérisés par un style néo-classique avec des variantes éclectiques quelquefois. Peu ont adopté le style "néo-mauresque".
A l'exception des édifices de grandes villes qui ont pu choisir des architectes de talent,  les mairies des petites villes et villages, construites souvent par des entrepreneurs, présentent des formes moins prétentieuses, plus régulières, s'autorisant ici ou là  quelques arcatures pour souligner leurs entrées.
Ces édifices, peu élevés, ont été érigés au coeur des villes et des villages, face à l'église et plus tard les Monuments aux Morts les ont côtoyés. 

Cliquer sur les cartes postales pour les agrandir

LES MAIRIES dans l'Algérie française (La Postale de Louise)LES MAIRIES dans l'Algérie française (La Postale de Louise)
LES MAIRIES dans l'Algérie française (La Postale de Louise)LES MAIRIES dans l'Algérie française (La Postale de Louise)
LES MAIRIES dans l'Algérie française (La Postale de Louise)LES MAIRIES dans l'Algérie française (La Postale de Louise)
LES MAIRIES dans l'Algérie française (La Postale de Louise)LES MAIRIES dans l'Algérie française (La Postale de Louise)

Publié dans TEMOIGNAGES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article