Lettre ouverte du Cercle algérianiste à F.Hollande

Publié le par Cercle Algérianiste d'Aix en Provence

 

logo.jpg

 

                                                     Cercle algérianiste national

                                                                                         Fédération des Cercles algérianistes

 

Narbonne, le 17 décembre 2012


Monsieur le Président de la République

 


Du 19 au 20 décembre prochain, vous effectuerez votre premier voyage officiel en Algérie.

Les Français d’Algérie seront, vous vous en doutez, particulièrement attentifs aux gestes que

vous accomplirez, aux paroles que vous prononcerez.


L’amitié avec l’Algérie ne se décrète pas, elle ne dépend pas d’un quelconque traité entre les

deux Etats. Elle repose avant tout sur la réciprocité et dans le champ mémoriel de l’histoire

de la présence française en Algérie, il est indispensable que toutes les souffrances et tous les

drames soient reconnus.

Nous attendons, Monsieur le Président, de vous du courage pour ne pas tomber dans le

piège d’une repentance que vous avez malheureusement commencé à amorcer par vos

reconnaissances des journées du 17 octobre 1961 et du 19 mars 1962, sans que les victimes

Pieds-Noirs et Harkis ne fassent l’objet d’un mot de compassion de votre part.


Ce courage doit vous amener à exiger de l’Algérie qu’elle accomplisse, aussi, son chemin de

vérité, qu’elle fasse, pour l’histoire mais aussi pour elle-même, la lumière sur le massacre,

dans des conditions indescriptibles, de plus de 100 000 Harkis, sur l’enlèvement et

l’assassinat de plusieurs milliers de Français d’Algérie, hommes, femmes et enfants qui ont

vécu le martyre.


L’histoire ne s’écrit pas en noir et blanc. Nous, nous voulons toute l’histoire et rien que

l’histoire, tant nous sommes convaincus qu’une société qui prend des libertés avec certains

faits historiques incontournables commet une injustice fondamentale.


Nous vous demandons de ne pas céder à la facilité d’une repentance qui consacrerait une

injustice infligée aux dizaines de milliers de victimes, Harkis et Pieds-noirs, condamnées à

une seconde mort dans l’espace symbolique de la mémoire, ainsi qu’une forme de double

peine à notre pays, en lui imposant un passé qui n’est pas le sien et un avenir incertain, car

on ne construit rien de bon sur le mépris de soi-même.


Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de notre

considération.


Thierry Rolando

Président national

Association culturelle des Français d’Afrique du Nord

___________________________________________________________________________

B.P. 213 – 11102 Narbonne Cedex – Tél. 04 68 32 70 07 – Fax 04 68 90 78 05

Courriel : secretariat@cerclealgerianiste.asso.fr

Publié dans COMMUNIQUES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article