50 ANS DE NOTRE EXODE : Les Pieds-Noirs pas invités

Publié le par Cercle Algérianiste d'Aix en Provence

"Parole libre" ... " confrontation démocratique"...

Telles sont les annonces de la revue du Conseil général 13 "Accents" à propos de "l'assemblée" organisée à Marseille sur "La guerre d'Algérie - Cinquante ans après", en partenariat avec le Conseil général 13, Marianne et France Inter, les 30, 31 mars et 1er avril.

"Parole libre" ?, "confrontation démocratique" ? La dernière date, à elle seule, répond à nos questions !

 Y sont invités : Benjamin Stora, Jacques Julliard, Edwy Plenel, Jean Daniel, Jean-françois Khan, Claude Lanzman, Guy Bedos, ...dont les positions en la matière laissent augurer d'une linéarité de la pensée. Doux euphémisme.

En outre, le public sera "canalisé" (sic)

A l'anniversaire de nos 50 ans, .....nous, nous ne sommes pas invités.

(Se tient au théâtre de la Criée - Marseille  - Il faut réserver)

 

Voir en fin d'article, des réactions de visiteurs.

france algerie2

 

Des réactions de nos visiteurs dont nous souhaitons conserver l'anonymat :

" Oui, il faut le crier fort. Nous sommes exclus de notre Histoire. Et cela fait 50 ans que ça dure / Rappelons nous qu'à l'époque, nous avons tout simplement  été EXCLUS du vote référendaire sur la capitulation gaulliste devant le FLN à Evian. Nous sommes face, comme les Vendéens, à une France qui a le génie du Mémoricide. Mais nous ne nous tairons pas !" - P

"Faut-il nous y rendre en nombre pour faire savoir que nous faisions partie de l'Algérie ? " C

" Il n'y a pas à s'étonner de cette énième farce (1er avril oblige) . Il y en aura beaucoup d'autres cette année. Fin mars, sur FR 3, un nouveau film sur les "poseuses de bombes". Ils se sont donné le mot "avant les élections" J.J

"Ce sera la réunion de vieux machins qui  perroquetteront, perroquetteront ...." B

"Pourquoi M. Jordi, historien pourtant implanté dans notre région, ne fait-il pas partie des invités ? Il vient pourtant de confirmer dans un ouvrage retentissant toutes les horreurs dont les Pieds-Noirs ont été victimes, avec la complicité d'officines françaises. Ne nous dit-on pas qu'il faut rétablir l'histoire pour reconstruire des relations fraternelles entre les deux pays ? Ce n'est pas le genre d'histoire que ces messieurs attendent, sans doute". R

" Il y a trop de sang dans votre révolution" disait Chou en Laï à Ben Bella. Il y en eut encore de 1988 à 2005. L'Algérie, modèle ? " J

etc.....

 

 

 

 

 

Publié dans POINT DE VUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article