Non à la loi scélérate officialisant le 19 mars 1962

Publié le par Cercle Algérianiste d'Aix en Provence

Communiqué du Cercle National Algérianiste

 

Narbonne, le 9 novembre 2012

 

NON À LA LOI SCÉLÉRATE OFFICIALISANT LE 19 MARS 1962 !

 

 

Le Sénat a adopté, le 8 novembre 2012, la proposition de loi officialisant la sinistre date du 19 mars 1962 comme date de commémoration de la fin de la guerre d’Algérie.

 

Au mépris des souffrances de dizaines de milliers de familles de victimes des exactions du FLN, survenues après le 19 mars 1962, le gouvernement et la majorité sénatoriale, sans aucune concertation avec le monde combattant et la communauté rapatriée, ont choisi de passer en force.


 

Cette démarche n’honore ni ceux qui ont approuvé ce texte, ni le Président de la république et son gouvernement qui ont couvert cette initiative.


 

Le Cercle algérianiste, comme des centaines d’autres associations, condamne sans réserve cette volonté de diviser nos compatriotes et d’aviver les fractures de la communauté nationale, alors que l’on aurait pu attendre du Chef de l’Etat qu’il prône le rassemblement et l’unité de la nation.


 

Cette officialisation résonne, non seulement comme une provocation à l’égard de toute la communauté Pied-Noir et Harkie, mais elle constitue une manifestation d’hostilité de la part du Chef de l’Etat qui a choisi désormais la voix nauséabonde de la repentance.

 

 

Le Cercle algérianiste appelle tous les Français d’Algérie et les anciens combattants à se mobiliser, dans les semaines qui viennent, pour montrer que le 19 mars 1962 n’est en rien une date d’apaisement mais au contraire une date qui fait injure aux dizaines de milliers de victimes françaises de la guerre d’Algérie.

 

C’est la raison pour laquelle l’abrogation de cette loi scélérate est une exigence incontournable.

 

 

Thierry Rolando

Président de la Fédération des Cercles Algérianistes

 non

 

(Voir notre vidéo sur le rassemblement à Toulon, le 7 novembre dernier, ainsi que tous nos articles sur nos protestations contre le 19 mars dans les pages précédentes).

Publié dans COMMUNIQUES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article